Montreal Quebec Ranked #1 For Most Potholes In The World

Breaking records for all the wrong reasons.

When you drive around Montreal, you’ll notice the road is… bumpy to say the least, but this year things are seriously getting out of hand.

In some areas it literally feels like you’re driving off-road.

READ ALSO: The Quebec Government Wants To Pay you $4000 To Work In Europe This Summer

Driving is tricky enough, you don’t just have to avoid other cars, cyclists and pedestrians, you also have to avoid the road itself.

And things are even worse this year.

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https://www.facebook.com/officialtums/photos/a.347092752042925.83699.265832283502306/614431438642387/?type=3&width=500Last year we claimed the #1 spot of most potholes in the world, and according to the city of Montreal, there are 20% more potholes in the city than there were at the same time last year.

I guess it’s the price we have to pay for all that warm weather we enjoyed in February.

https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https://www.facebook.com/493356027390628/photos/a.621666181226278.1073741829.493356027390628/621678804558349/?type=3&width=500In the last 2 months alone there 53,864 new potholes have popped up on the Island of Montreal

Think about that for a minute, that means road repair crews are fixing more than 1700 potholes a day just to break even!

But the worst part is that if  you damage your car on one of these potholes, you’re pretty much on your own. Out of 469 claims made last year only 17 people received compensation from the government.

To pay for all the pothole repairs, the city set aside a budget of $3,500,000.  My question is, at what point does it become cheaper to just re-pave the whole road?

Source

Plus de nids-de-poule colmatés que l’an dernier

En plus d’abimer les routes, la météo de ces deux derniers mois a ralenti les opérations de colmatage de nids-de-poule à Montréal, qui ont débuté le 11 janvier.

Photo 24 heures, Caroline Lévesque En plus d’abimer les routes, la météo de ces deux derniers mois a ralenti les opérations de colmatage de nids-de-poule à Montréal, qui ont débuté le 11 janvier.

Les cols bleus n’ont pas manqué de travail avec la prolifération des nids-de-poule depuis le début de l’année à Montréal, car ils en ont colmaté 8100 de plus que l’an dernier.

«La température en dents-de-scie depuis janvier crée assurément des dommages sur la chaussée, confirme Bruno Marquis, météorologue à Environnement Canada. Il y a eu des variations de température importantes. Les précipitations, la glace, le gel et le dégel qu’on a connu percolent et abîment la chaussée. Tous les ingrédients sont là pour ne pas aider l’état des routes.»

Une situation qui ne devrait pas aller en s’améliorant, car cette semaine, le mercure devrait grimper au-dessus de 0 degré Celsius, pour un temps plus doux, en plus de pluie mardi. «La météo joue encore au yoyo, comparativement aux grands froids de cette fin de semaine», ajoute M. Marquis.

Opérations ralenties…

En plus d’abimer les routes, la météo a largement ralenti les opérations. À cause des intempéries hivernales de ces deux derniers mois, surtout en février, la Ville n’a pu colmater les nids-de-poule que durant 23 jours, contre 32 par rapport à l’an dernier, à pareille date.

…mais plus efficaces

Cependant, la Ville affirme que les cols bleus ont été plus efficaces puisqu’ils sont réparés en moyenne 20 % de nids-de-poule de plus par jours d’opération.

«Ce qui a changé dans nos pratiques cette année, c’est qu’on fait les opérations en continu, lorsqu’il y a des redoux, alors que les années passées, ce n’était pas le cas, explique Jacques-Alain Lavallée, porte-parole à la Ville. On pouvait faire quatre ou cinq interventions dans la saison.»

Quatre machines s’ajouteront au printemps aux dix déjà en fonction dans les 19 arrondissements.

Réclamations pour bris

En attendant, ce sont les automobilistes qui risquent de faire les frais de l’état des routes. La Ville n’a pas précisé combien de réclamations avaient été reçues en janvier, spécifiant que deux dossiers avaient été réglés.

Rappelons que sur les 469 dossiers reçus l’an dernier, seulement 17 personnes avaient été dédommagées.

En chiffre:

– 53 864 : Nombre de nids-de-poule en janvier et février 2017 (contre 45 768 en 2016)

– 1765 : moyenne de réparations de nids-de-poule par jour en 2017 (contre 1430 l’an dernier)

– 3,5 M$: budget accordé aux nids-de-poule en 2017

Source: Ville de Montréal

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s